28 févr. 2017

Les gaufres de Liège


Aujourd'hui comme vous le savez c'est Mardi Gras ! N'étant pas une grande adepte des beignets, et ayant fait des crêpes pour la chandeleur il y a peu de temps, j'ai donc voulu me lancer dans les gaufres.

Pour tout vous dire, je n'en avais jamais fait (et oui ça arrive). Pour cette grande première, j'avais envie de tester la recette des gaufres de Liège, bien caramélisées, un petit gouffre (sans mauvais jeu de mots) calorique certes, mais quand on aime on ne compte pas ;-))

Pour le choix de la recette, je me suis assez naturellement tournée vers le super blog de la Belge Isa : Pourquoi Pas...??. J'avoue, j'ai quand même réduit la quantité de beurre (300 g dans la recette d'origine, je me suis "contentée" de 225 g).

Je vous livre donc la recette d'Isa telle qu'elle (avec le beurre en moins ;-)), mais notez que les quantités sont vraiment importantes; sachez que vous pouvez congeler les pâtons et ensuite les laisser dégeler à température ambiante, puis pousser pendant une vingainte de minutes ensuite, avant de les cuire.


Pour une vingtaine de grandes gaufres ou 40 petites

Il vous faudra...
  • 500 g de farine T45 (farine utilisée pour la boulange)
  • 20 cl de lait 1/2 écrémé
  • 25 g de levure de boulanger fraîche (ou 10 g de levure de boulanger sèche - à ne pas confondre avec la levure chimique !)
  • 2 oeufs
  • 225 g de beurre salé à température ambiante (coupé en morceaux)
  • 60 g de cassonnade
  • 1 pincée de sel
  • 220 g de sucre perlé (sucre en grains utilisé pour les chouquettes par ex)

 Déroulé de la recette


Commencez par tiédir le lait au micro-ondes (il ne doit pas être trop chaud surtout car il va falloir y diluer la levure, qui meure sous l'effet de la chaleur).

Si vous utilisez de la levure fraîche, il vous faudra y délayer la levure.

Si vous utilisez de la levure sèche, mélangez-la à la farine.


Dans le bol de votre robot muni du pétrin, versez la farine (avec la levure sèche si vous avez choisi cette option), les oeufs, la cassonade et le sel. 

 

Mettez le robot en marche à petite vitesse, et rajoutez progressivement le lait tiède (avec la levure délayée si vous avez choisi l'option levure fraîche).


Laissez tourner pendant environ 5 minutes. 


Ajoutez ensuite le beurre petit à petit, en faisant tourner le robot pendant encore 10 minutes à vitesse lente.

Filmez le bol de votre robot, et laissez pousser la pâte au four (fonction étuve ou maintien au chaud, à 40°C), pendant 1 heure. Si vous n'avez pas cette fonction, vous pouvez laisser pousser à température ambiante à l'abri des courants d'air en recouvrant votre pâte d'un linge humide, mais sachez que la pousse sera moins rapide (à moins qu'il ne fasse 40°C chez vous ;-)).


Au bout de ce temps, la pâte doit avoir doublé de volume.


A l'aide d'une spatule ou d'une maryse, dégazez doucement la pâte (cette opération a pour objectif de chasser le gaz carbonique produit par la levure lors de la pousse) afin de la faire revenir à son volume initial.


Ajoutez ensuite le sucre perlé, et pétrissez pendant une trentaine de secondes à petite vitesse, le temps que le sucre se répartisse bien dans la pâte.


A l'aide d'une cuillère à soupe, prélevez de la pâte afin de former des pâtons de même poids. 

NB. Il est souvent indiqué dans les recettes de former des boules de pâte d'environ 70 grammes, mais il faut adapter à la taille de votre gaufrier. Le mien n'est pas une machine de compet', il s'agit d'un appareil Tefal polyvalent qui fait à la fois office d'appareil à croque-monsieur, à paninis et à gaufres (les empreintes pour les gaufres sont de taille moyenne) . Lorsque j'ai mis à cuire des pâtons de ce poids, les gaufres obtenues étaient trop grandes et n'avaient pas la forme caractéristique des gaufres de Liège (ovales et non rectangulaires), j'ai donc divisé en 2 mes pâtons initiaux.

Allumez votre gaufrier, et laissez pousser les pâtons à température ambiante pendant une vingtaine de minutes (sur la photo vous pouvez voir les pâtons de 75 grammes).


Vous pouvez maintenant cuire vos gaufres (inutile de graisser le gaufrier, la pâte contient suffisamment de beurre). Pour cela, placez délicatement vos pâtons (afin de ne pas les dégazer) au centre des empreintes, laissez cuire pendant 2-3 mn de chaque côté, et retournez à mi-cuisson si votre appareil le nécessite (sur le mien pas possible).


Les gaufres sont cuites lorsqu'elles sont bien dorées.


A noter : entre chaque "tournée" (ou à chaque fois que nécessaire, cela sera peut-être moins pour vous), il faut essuyer à l'aide d'un sopalin le caramel qui a coulé dans les rainures des empreintes, afin d'éviter que la surface de vos gaufres ne soit brûlée.

Astuce trouvé sur le site meilleurduchef : nos amis belges roulent les pâtons dans du sucre glace ("sucre impalpable" chez eux !) afin d'obtenir une parfaite caramélisation des gaufres.

Ces gaufres peuvent se déguster froides, tièdes ou chaudes, et se conservent quelques jours dans une boîte métallique. Elles peuvent être réchauffées au grille-pain.

Pour ma part, je les trouve bien meilleures à la sortie du gaufrier...










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire