12 janv. 2017

La pâte à tartiner de Vincent Guerlais


Rien de plus facile que de faire sa pâte à tartiner maison...J'avais déjà testé celle de Michalak, à tomber, et j'ai voulu essayer celle de Vincent Guerlais, célèbre pâtissier nantais, dont la recette a été publiée dans le dernier Pâtisseries & Compagnie de janvier-février 2017. Le résultat m'a convaincue (je l'ai faite pour mes enfants mais lors de sa réalisation, je ne me suis pas gênée pour y tremper une petite grosse cuillère ;-)).


Ne vous attendez pas à avoir une texture parfaitement lisse; elle reste très légèrement granuleuse, mais ce n'est pas du tout gênant. L'avantage est que vous savez parfaitement ce qu'il y a dedans !!


Pour un pot de 250 g

Il vous faudra...
  • 115 g de praliné noisettes (recette ici), soit 70 g de noisettes torréfiées et 45 g de sucre
  • 95 g de gianduja (recette ici)
  • 10 g de cacao en poudre
  • 15 g de beurre

Déroulé de la recette

1) Le praliné

Vous pouvez reprendre la recette du praliné de Conticini, dans le sens où il vous faudra faire torréfier vos noisettes, les faire caraméliser, refroidir sur une silpat, puis les mixer au robot coupe / blender.

Les 2 différences sont qu'ici, on utilise un praliné 100% noisettes (et non pas 50% noisettes et 50% amandes), et qu'on procède directement à la caramélisation des fruits secs en les saupoudrant de sucre, sans faire un sirop de sucre à part.

2) Le gianduja

Vous pouvez l'acheter tout fait ou utiliser la recette que je vous avais proposée dans le Fantastik gianduja noisettes de Michalak. 


3) La pâte à tartiner

Dans un robot coupe / blender, mixez l'ensemble des ingrédients : le praliné, le gianduja, le cacao et le beurre...





...Jusqu'à obtenir une belle pâte bien homogène, assez liquide.


Vous pouvez la conserver dans un endroit sec et frais (je l'ai mise au frigo afin qu'elle durcisse, puis je l'ai stockée dans un placard dans mon arrière-cuisine, ou il fait assez frais).














Aucun commentaire:

Publier un commentaire